Advisory Board - Expert en stratégies financières d’entreprise - Start-up deeptech en contrôle non destructif

Bordeaux Autre

Le recrutement est fermé pour cette offre
Voir les offres d'emploi

À propos de OPTIKAN

a.    Contexte marché et proposition de valeur

Les défauts présents dans les matériaux usinés conduisent à plusieurs millions d’euros de pertes pour les industriels chaque année, ainsi qu’une complexification des procédés de manufacture. Optikan est une jeune société développant des solutions de contrôle non-destructif innovant pour les industries du bâtiment et du transport -notamment-, permettant la qualification in-situ des procédés de fabrication et de qualité produit. Optikan se démarque des autres acteurs du champ du contrôle non-destructif par l’emploi d’un rayonnement encore non exploité en industrie et récemment accessible en laboratoire : les ondes térahertz. Ces ondes permettent une inspection volumétrique de matériaux diélectriques (non-conducteurs), sans-contact avec les produits, et non-ionisante -à contrario des rayons-X-, favorisant leur déploiement en environnement significatif. 

Cette entreprise est née de la suite de 5 années de recherches académiques, focalisées sur le transfert de ces solutions pour l’industrie. Ce temps nous a permis de sonder les marchés industriels d’intérêt, ainsi que de construire un réseau industriel fort et pertinent.

Aujourd’hui, Optikan est en collaboration avec de grands industriels de divers secteurs (BTP, transports et recyclage), pour l’étude de faisabilité d’un transfert vers les usines, ainsi que le prototypage de systèmes novateurs.

A court terme, nous avons pour vocation de pérenniser l’activité de la société sur le marché Européen, par le biais du développement d’une gamme de produits percutants, d’un fort recrutement de profils technologiques et commerciaux, ainsi que l’expansion de notre portefeuille brevet.

D’ici la fin de notre premier exercice comptable, notre chiffre d’affaire devrait être supérieur à 100 000€, un nouveau brevet sera déposé (en copropriété avec un de nos partenaires), finalement un premier prototype en environnement significatif sera déployé chez l’un de nos collaborateurs.


b.    Le projet technologique

Notre technologie est avant tout un savoir-faire. Nous intégrons des sources et détecteurs térahertz afin de les transférer en industrie. Il s’agit de déterminer les fréquences d’intérêt auxquelles travailler en vue de la problématique client, configurer et designer la forme des faisceaux optiques, intégrer l’opto-mécanique pertinente, et en toute fin, développer les algorithmes numériques permettant le traitement de l’information et la visualisation des données par un ingénieur process, néophyte dans le domaine du contrôle non-destructif par voie électromagnétique térahertz.

La proposition de valeur de notre société -schématisée en Figure 1- s’est vue par deux reprises récompensée lors de concours nationaux. Optikan est lauréate du concours national iPhD, organisé par BPI France, donnant droit à un parcours de coaching ainsi qu’un accès préférentiel aux bourses pour l’innovation telle que la Bourse French Tech Emergence (BFTE) pour laquelle nous sommes en phase de rédaction de projet. Nous avons également reçu le premier prix des start-ups post-création lors du concours METHAEurope2021, organisé par l’Institut des Mines Télecom, et avons perçu à ce titre une dotation de quelques milliers d’euros.

Au-delà des concours, les études de faisabilité que nous menons pour le compte de nos collaborateurs nous permettent de capter les marchés d’intérêt. Aujourd’hui, les retours clients sont positifs, puisque nous sommes en phase de développement d’un prototype pour implantation sur les lignes de production d’un de nos partenaires. Ce premier prototype permettra d’anticiper au mieux l’implantation sur 4 autres lignes de production chez ce même industriel. Ces installations doivent permettre la réduction des pertes, estimées à 1M€ par ligne et par an.

En toute fin, Optikan a récemment intégré un groupe de réflexion présidé par la Confédération française pour les essais non-destructifs (COFREND), afin d’établir les bonnes pratiques et les bons usages du rayonnement térahertz en industrie. Ce consortium fait intervenir différents industriels, potentiels futurs clients que nous tentions de capter.


a.    Les fondateurs / notre équipe

Avant toute présentation détaillée de notre équipe, il convient de la définir en tant qu’entité à part entière : ses valeurs, son état d’esprit… Le pilier de ce projet est la confiance. La confiance que nous portons à chacun, dans les tâches qui lui sont confiées. Nous mettons un point d’honneur à ce que les différents dossiers ne soient pas systématiquement analysés par l’ensemble de l’équipe. La répartition des tâches est un point essentiel au bon fonctionnement de notre entreprise, afin de favoriser une rapidité d’exécution bien supérieure aux autres acteurs du marché. La valeur primordiale de notre entreprise en donc celle-ci : la confiance entre partenaire, en interne -entre associés- comme en externe -avec nos collaborateurs-.  

A l’heure actuelle, notre équipe de fondateurs se composent de trois docteurs de l’Université de Bordeaux aux parcours différents :

Jean-Baptiste PERRAUD – Président

Titulaire d’un double master en maintenance aéronautique et physique fondamentale, Jean-Baptiste obtient en 2018 son diplôme de docteur de l’Université de Bordeaux, en physique, spécialité laser, matière et nanosciences. Durant son doctorat, ses recherches se sont focalisées sur le développement de système pour l’imagerie rapide dans la gamme térahertz. Il sera le premier à démontrer la faisabilité d’un imageur térahertz en temps réel pour la détection de défauts en industrie.

Aujourd’hui, Jean-Baptiste est en charge de l’axe Métrologie pour l’Industrie, en parallèle des tâches qu’incombe au président d’une société.

Matthieu MAURES – Responsable Technique

Diplômé d’un master en électronique des systèmes complexes, il débute en 2017 une thèse de doctorat sur les systèmes de puissances. Fort de ses enseignements, Matthieu est en charge du design électronique et automatique des prototypes développés par la firme. Il officie également en tant qu’ingénieur méthodes.

En 2021, Matthieu est lauréat du concours iPhD, organisé par BPI France. A ce titre, il gère les échanges avec l’institution publique de financement pour l’innovation. 


Quentin CASSAR – Responsable Scientifique

En 2016, Quentin est diplômé de l’Ecole Centrale de Lyon en ingénierie à l’échelle nanométrique. En parallèle de ses études, il travaille au planétarium de la ville de Lyon, où il officie en tant que médiateur scientifique, vulgarisant sciences physiques et astronomie pour le grand public.

Il poursuit une thèse de doctorat à l’Université de Bordeaux où, ses travaux se focalisent sur la détection du cancer du sein à l’aide du rayonnement térahertz. Il développera à cette occasion divers algorithmes nécessaires à la compréhension du signal térahertz.

Aujourd’hui Quentin se focalise sur la mise en œuvre des analyses de contrôle non-destructif, et gère la communication avec les partenaires du privé.

Yoann Cudonnec – Business Developer

Après un parcours en Management, Yoann poursuit un master spécialisé en Technologie et Management à Centrale Supélec. Après différentes expériences dans de grands groupes français (Saint-Gobain & Bouygues Bâtiment), il rejoint Vallourec, où il officiera durant 8 années en tant que business developer. Il crée en 2021 sa propre entreprise de marketing pour l’innovation avant de s’associer pour rejoindre Optikan en tant que Chier Marketing Officer (CMO). 

La mission première de Yoann est de coordonner et optimiser le développement et la recherche de la société avec les attendues marché.

Le poste

Optikan est en phase de construction de son comité stratégique consultatif. Ce dernier est d’ores et déjà constitué d’un référent scientifique, incarné par un directeur de recherche au CNRS ainsi que d’un référence industriel expert en intégration, incarné par un entrepreneur fort de 20 ans d’expérience. Aujourd’hui Optikan souhaiterait intégrer à son board une compétence financière, compétence clef aujourd’hui absente du comité stratégique.

Votre rôle sera, de par vos expériences diverses, de conseiller les fondateurs dans les prises de décisions quant aux stratégies et consolidations financières d’entreprise. Vous incarnerez un réel mentor dans le domaine de la finance pour permettre d’anticiper au mieux les défis de demain. A ce titre, vous seriez prêt à accorder quelques entretiens annuellement, pour challenger la stratégie financière de l’entreprise.


Profil recherché

En incarnant cette compétence manquante, vous aurez évidemment des expériences en stratégie et consolidation financière d’entreprise. Vous aurez idéalement une expérience en start-up et/ou en entreprise à caractère innovant. A ce titre vous aurez été confronté au monde de la « deep-tech ».

Vous aurez cette volonté de conseiller de jeunes fondateurs s’étant lancés dans l’incroyable aventure de l’entreprenariat. Incroyable mais exigeante, vous saurez guider nos décisions. L’état d’esprit que nous souhaiterions trouver chez vous, est cette envie de transmettre vos connaissances et de participer en cette manière à la réussite de la société.

Cette offre est non salariée.


Bordeaux
Autre
Finance
Propulsé par