Ingénieur de recherche méthodes et outils pour les matériaux et les structures H/F

Toulouse CDI

Voir les offres d'emploi

À propos de IRT Saint Exupéry

L’Institut de Recherche Technologique (IRT) Saint Exupéry est un accélérateur de science, de recherche technologique et de transfert vers les industries de l’aéronautique et du spatial pour le développement de solutions innovantes sûres, robustes, certifiables et durables.


Nous proposons sur nos sites de Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Sophia Antipolis et Montréal un environnement collaboratif intégré composé d’ingénieurs, chercheurs, experts et doctorants issus des milieux industriels et académiques pour des projets de recherche et des prestations de R&T adossés à des plateformes technologiques autour de 4 axes : les technologies de fabrication avancées, les technologies plus vertes, les méthodes & outils pour le développement des systèmes complexes et les technologies intelligentes.


Nos technologies développées répondent aux besoins de l'industrie, en intégrant les résultats de la recherche académique.

Le poste

Dans le cadre des projets en lien avec la prévision, la maitrise et l’optimisation de la performance des matériaux (métalliques ou composites) pour des applications aéronautiques et spatiales, l’IRT souhaite renforcer son équipe avec un(e) ingénieur(e) de recherche spécialisé dans les méthodes numériques pour la mécanique des matériaux et structures. Il ou elle interviendra sur les thématiques suivantes :

  • La quantification et la propagation des incertitudes associées aux paramètres de modèles (conditions limites, initiales, paramètres de comportement). L’objectif de la mission sur ce thème est d’utiliser (éventuellement implémenter) des algorithmes de l’état de l’art pour d’une part identifier les distributions statistiques des variables définies comme aléatoires, d’autre part propager efficacement ces incertitudes pour évaluer leur impact sur des quantités d’intérêt en sortie des modèle. Le choix des algorithmes et la paramétrisation des problèmes seront à réaliser en fonction de l’application visée (par exemple : modèle d’endommagement composite, structures lattices obtenues par fabrication additive, etc.)


  • La corrélation essais/calculs. L’objectif de la mission sur ce thème est de contribuer à la définition et l’implémentation de stratégies de validation de modèles vis-à-vis de données de référence (expérimentales). En lien avec le premier thème, la prise en compte des incertitudes sera adressée pour définir des métriques pertinentes en fonction des données disponibles.


  • Les essais plus intelligents qui, par le dispositif d’essais (forme de l’éprouvette, chargement, instrumentation avancée de type mesure de champ) permettent d’obtenir des informations plus riches et plus pertinentes pour chaque essai, et ainsi de réduire le nombre total d’essais pour qualifier un matériau ou une structure dans un contexte industriel. La mission sur ce thème consistera d’une part à développer, en lien avec des travaux académiques, des outils d’optimisation de forme d’éprouvette qui maximise la sensibilité à certains paramètres. D’autre part, il s’agira de déterminer un nombre minimum d’essais à réaliser dans le cadre de stratégies de calibration et de validation de modèle, dans l’objectif de garantir un niveau de prédictivité suffisant.


  • Le développement de la librairie VIMS, en langage python, dédiée à l’aide à la décision basée sur les modèles. Cette librairie permet d’intégrer des modèles de toute sorte, et de réaliser des analyses : sensibilité, calibration, validation, optimisation et fiabilité, le tout dans un contexte maitrisé pour permettre de définir des critères de maturité des modèles et méthodes utilisées. La mission sur ce thème est de contribuer au développement des fonctionnalités, en particulier ceux en lien avec les thématiques précédemment énoncées.


Ces activités se déroulent au sein d’une équipe pluridisciplinaire qui intervient du procédé de fabrication jusqu’au dimensionnement de pièces. Des interactions fortes sont à prévoir avec les partenaires industriels et académiques des projets, en France ou à l’international. De manière générale, l’ingénieur(e) de recherche aura pour mission d’établir et consolider un réseau scientifique et industriel sur ses thématiques de recherche, notamment à travers la participation à des congrès scientifiques, des publications et communications diverses.

Profil recherché

Doctorat en mathématique appliquées. Une expérience en mécanique des solides est appréciée.


  • Statistiques, Approches fiabilistes, Gestion des incertitudes
  • Analyses de sensibilité, Méta-modélisation
  • Assimilation de données, Optimisation
  • Méthodes numériques, Méthode des éléments finis
  • Mécanique des matériaux et structures
  • Programmation Orientée Objet (expérience en python appréciée)


  • Travail en équipe
  • Rigueur et esprit de synthèse
  • Curiosité, Compréhension du besoin industriel
Toulouse
CDI
Ingénierie
Propulsé parTaleez