Comment se diffuse un post sur LinkedIn ?

Image du client interviewé
Image principale article

Sommaire

Qui est l'auteur de l'article ?

Cet article a été rédigé dans le cadre d'une collaboration avec Guillaume Alexandre (le "je" dans l'article, c'est lui !). Expert en sourcing et fondateur de Gates Solutions, il a rédigé deux articles pour vous aider à augmenter la visibilité de vos publications sur LinkedIn. Celui-ci est le premier épisode !

Découvrez sa présentation complète en bas d'article !

Aujourd’hui, je vous propose, à la lumière des dernières recherches publiées et de mes recherches empiriques, de plonger à pieds joints un peu plus loin dans les merveilleux méandres de l’algorithme LinkedIn.

NB : LinkedIn ne publie quasiment rien en direct sur le fonctionnement et les modifications apportées dans l’algorithme, les recherches que j’ai pu trouver sont basées sur la récupération et l’analyse de milliers de publications. Mes recherches personnelles sont basées sur de multiples discussions avec des sourceurs experts et de très nombreux tests que j’ai faits sur mes différents profils. Il n’y a donc aucune vérité absolue dans mes propos mais des indications.

Comment fonctionne la portée d’un post sur LinkedIn ?

Naïvement, lorsque l’on poste sur LinkedIn, surtout lorsque l’on a un petit réseau, on serait en droit de se dire que cette publication apparait sur le fil d’actualité de tous ses contacts de niveau 1.

Oui... mais non… VRAIMENT pas.

Afin de garder une cohérence et essayer (parfois vainement) d’avoir de la qualité à proposer, ainsi que pousser les contenus payants bien sûr, LinkedIn a tout un système de « contrôle qualité » de vos publications.

1 - La « Fan Base »

La première portée organique de vos publications est envoyée à ce que j’appelle votre base de fans (mais si cela ne vous dérange pas, on va garder fan base en anglais pour aujourd’hui) soit les gens qui ont l’habitude d’interagir avec vos contenus et ceux avec lesquels vous interagissez également.

Cette fan base représente une partie marginale de votre réseau, quelques dizaines ou centaines de personnes même si vous avez un réseau énorme.

Et plus votre réseau est grand ET CIBLE (donc avec des gens qui interagissent souvent avec votre contenu), plus votre fan base augmente. Ceci explique en partie pourquoi ceux qui font des posts « faciles » qui engrangent du like à tout va, continuent de grandir et pourquoi leur posts sont de plus en plus vus avec le temps.

Si vous souhaitez que cela diminue, la meilleure réaction à avoir, c’est soit d’arrêter de suivre cette personne, soit de ne surtout pas y passer de temps, ne pas liker et encore moins commenter. Tout commentaire « ceci n’a rien à faire sur LinkedIn » aidera la publication à être plus vue.  

A chaque like, chaque commentaire, vous faites en sorte que la publication soit vue par plus de monde, dont votre réseau.

2 - Corrélation taille de réseau /vues

Le nombre de followers est constitué de : votre réseau de premier degré + les gens qui vous suivent les gens qui sont liés à vous mais ont arrêté de vous suivre (action unfollow direct)

Et, dans la logique de la fan base, il existe un lien direct entre nombre de followers, nombre de vues et votre score SSI (détaillé ci-dessous) mais attention, l’échelle observée ici est logarithmique donc certes les grands réseaux ont plus de vues, mais en pourcentage réel de leur réseau les plus petits réseaux ont une meilleure portée.

Les plus grands réseaux génèrent donc numériquement plus de vues que les petits. Mais cela représente un pourcentage inférieur en termes de reach (portée).

  • Si vous avez 500 personnes et que 100 personnes voient votre publication : c’est 20%.
  • Si vous avez 20 000 personnes et que 1 500 personnes voient votre publication, certes vous avez plus de vues, mais seulement 7,5% voient votre contenu.

Et comme après votre réseau de fans, c’est ensuite envoyé aux connections mutuelles avec celles de votre fan base, à votre réseau 2ème degré et d’autres facteurs inconnus, ce n’est plus 7,5% de VOTRE réseau, ce sont 1 500 vues sur des gens de LinkedIn.

En ayant un réseau de 500 personnes, la probabilité est élevée que les 100 qui personnes qui ont vu votre post soient très proche de vous (niveau1 ?)

graphique relation entre vues d'un post et nombre de follower LinkedIn
Source : Phantombuster

Pour résumer :

La course à l’échalote de taille de réseau ne sert pas/plus à grand-chose, l’objectif doit être mis sur le fait d’avoir une fan base solide pour que le pourcentage de vos contacts 1er degré qui voient vos publications soit le plus fort possible.

Dans le passé, en 2014-2015 à l’époque où les LION (Linkedin Open Networkers) fleurissaient, la stratégie avait une certaine logique mais depuis, Linkedin a pris des mesures.

La taille du réseau a moins d’importance sur votre portée, vous pouvez avoir une belle visibilité si votre audience est ciblée et engage beaucoup avec votre contenu.

3 - L’importance du score SSI

Personne ne sait réellement comment LinkedIn calcule en détail votre social selling score.

Pour avoir le vôtre, rendez-vous sur cette page.

Social Selling Score Guillaulme Alexandre
Voici le mien

Apparemment, lorsque votre score SSI est entre 60 et 75, la portée de la publication est qualifiée de « normale » base 100. Plus votre score est haut et plus la publication va être envoyée en organique à une partie importante de votre réseau

  • Score >90 = 150%
  • Score 75-90 = 125%
  • Score 45-60 = 75%

Et les publications d’entreprise dans tout ça ?

En moyenne, la « fan base » d’une page entreprise, donc sa portée de base, est seulement entre 2 et 6% du total de followers sur la page.

Les actions faites par ce premier groupe de personnes détermineront la portée finale de votre publication.

2 à 6% mais c’est ridicule ! Oui…. Mais…. 😉

Même si vous ne pouvez pas changer ce taux de 2 à 6%, vous pouvez en revanche les choisir dans le cadre de la partie « target audience » depuis votre page entreprise.

Target Audience posts LinkedIn Entreprises 1/3
Target Audience posts LinkedIn Entreprises 2/3
Target Audience posts LinkedIn Entreprises 3/3

Comment augmenter la portée d’une publication LinkedIn

Le plus important c’est d’avoir des likes et des commentaires rapidement.

Les likes

Plus le post a des likes et des commentaires rapidement et plus il est envoyé sur le fil d’actualité de gens et donc plus il a de vues.

La rapidité avec laquelle ils arrivent est PRIMORDIALE, si votre publication va faire beaucoup de vues, vous allez le voir très vite. Le taux d’engagement des 2 premières heures est le plus important.

En ce qui me concerne, j’ai, en moyenne 1 000 vues/ heure sur les 2/3 premières heures de publication c’est lié à l’envoi à ma fan base. Si je vois qu’après 1h, j’ai moins de 500 vues, je sais que la publication ne va pas fonctionner. Et plus les likes arrivent, plus cela augmente mais plus ils arrivent vite et plus ce chiffre augmente vite.

Donc s’il vous plait, si vous aimez un contenu, likez le (double tap comme Insta ou pouce). Cela influera sur le contenu de votre fil en informant de vos goûts et aidera le créateur de contenu en donnant de la visibilité à sa publication.

Vous reverrez aussi plus facilement les publications futures de cette personne.

Aparté : Aider à lutter contre le contenu de basse qualité

Et surtout, si vous voyez un contenu qui n’a pas d’intérêt sur LinkedIn, n’engagez pas ! Je n’en peux plus de ce que j’appelle les posts « le petit chat est mort » du style :

Hier quelqu’un a fait mal à un chaton et moi je pense qu’il ne faut pas faire mal aux chatons, on est d’accord, pas vrai ?

Cela fonctionne A FOND en recruteur bashing :

J’ai un ami qui n’a pas eu de réponse à sa candidature et moi je pense qu’il faudrait répondre à tout le monde, parce que c’est important de répondre à tout le monde…. pas vrai ?

Si vous êtes comme moi et que vous pensez que cela n’apporte rien à la plateforme, arrêtez de suivre cette personne (bouton « unfollow » dans le menu de droite) et surtout ne likez pas, ne commentez pas.

Fin de l’aparté

Les commentaires

LinkedIn adore créer des conversations, c’est un des buts de la plateforme et les discussions, pour LinkedIn, cela se passe dans les commentaires et les réponses aux commentaires.

La portée de diffusion des commentaires et des réponses est plus forte si ces derniers n’émanent pas de l’auteur.

Tout commentaire, encore plus s’il est rapide, donne de la visibilité à votre publication et toute réponse, idéalement conversations, dans les commentaires, augmentera le score de qualité de la publication.

Tagger des gens

Si, dans votre publication, vous ajoutez des noms de personnes en tag (avec @ devant le nom) et que ces personnes interagissent avec ce contenu alors la publication gagne des points de qualité.

Donc tagger des gens c’est bien pour créer de l’interaction. Mais il faut que ces personnes interagissent avec ce contenu sinon les mauvais points arrivent et la publication arrête d’être montrée.

Donc si on vous tagge pour faire des vues, détaggez vous et la publication va en souffrir.

Si on vous tagge à juste propos, surtout interagissez avec un commentaire et cela aidera la publication.

Share (partager)

Comme son nom ne l’indique PAS, ce bouton est le PIRE que vous pourriez utiliser. Partager du contenu ne donnera presque aucun résultat et je ne suis même pas sûr que cela aide beaucoup la publication initiale.

LinkedIn promeut énormément le contenu original. Si un collègue publie quelque chose d’intéressant, il est mieux de copier coller le contenu, tagger votre collègue et de poster comme du contenu neuf, il sera BEAUCOUP (mais alors beaucoup beaucoup) plus vu que du contenu partagé.

Bref, faites un commentaire, des likes mais essayez d’oublier le bouton share en 2020…Il ne fait rien de bien.

Conclusion

Voici pour l’épisode 1 sur le fonctionnement de la propagation du contenu. Une épisode 2 sur le contenu d’une publication arrive bientôt !

J’entends énormément de gens se plaindre de la perte de qualité mais c’est un algorithme, rien de magique là-dedans, c’est la somme de vos actions personnelles et de celles des personnes sur le réseau qui en déterminent la qualité.

Ce sont VOS actions qui font la qualité de la plateforme.

Interagissez, même un tout petit like, dès que vous aimez du contenu ou que vous reconnaissez que cela a sa place sur LinkedIn.
N’interagissez pas avec le contenu « le petit chat est mort » voire n’hésitez pas à arrêter de suivre ces gens pour que cela s’arrête.

Petit bonus pour ceux qui ont eu le courage de lire jusqu’ici, sur la version desktop (pas mobile) de LinkedIn, vous pouvez être un peu moins influencé pas l’algorithme dans les publications que vous voyez en cliquant « sort by latest » (ou « classer par : récent ») plutôt que « sort by top », cela aidera un peu à calmer cet algorithme capricieux 😉

Sort By LinkedIn

Ps : une partie des chiffres de cet article est basée sur les recherches faites par faite par Richard Van der Blom

Envie d’aller plus loin?

Expert en Sourcing, j'ai également créé une formation the People Attraction Theory pour former au Sourcing. Elle comprend entre autres un module « Marque personnelle » accessible à tous : sourceurs, recruteurs, RH, managers. Ce dernier aborde en détails plusieurs sujets : la création de marque personnelle sur linkedin, l’algorithme linkedin, la création de contenu etc.
Tout est en ligne, en vidéo, disponible depuis chez vous quand vous voulez.
Vous pouvez contacter Taleez (ou moi directement) pour un code promo 😉‍

Découvrir la formation

Crédits
Ne manquez rien !

Chaque mois, recevez un récap des derniers articles publiés directement dans votre boîte mail. 

Icône enveloppe ouverte
À propos de l'auteur
Guillaume

Pionnier du sourcing en Europe, deux fois second au Grandmaster Sourcecon, 9 fois conférencier au Sourcing Summit, 1er francophone à donner une Keynote à Sourcecon US, j'ai fondé Gates Solutions où je travaille comme sourceur pour le compte de grandes entreprises. J'ai également créé une plateforme de formation au sourcing The People Attraction Theory