Diversité et inclusion en recrutement, de quoi parle-t-on ?

Image du client interviewé
Image principale article

Sommaire

Hello et bienvenue sur ce nouvel article 👋🏻 !

Aujourd’hui, nous allons aborder ensemble un sujet certes généraliste mais ô combien important, surtout dans le recrutement. Je veux bien sûr parler de la diversité et de l’inclusion 🙌🏻.

Vous allez me dire « super, mais que vais-je apprendre ? Ma société pratique déjà un recrutement éthique ». Bravo, c’est top 👏🏻 ! Mais êtes-vous pour autant bien informé·e sur ce sujet de la diversité et de l’inclusion 🤨 ? Déjà, connaissez-vous la différence entre ces deux concepts ? Et puis, savez-vous concrètement ce que ça implique dans le recrutement ?

Grâce à cet article, vous allez enfin savoir ce qui se cache derrière cette thématique, et vous aurez une idée plus précise de ce que ça signifie et implique pour vous recruteur·se·s. Belle lecture !

La diversité et l’inclusion au service du recrutement

Décryptage de deux concepts différents

On a tendance à systématiquement associer diversité et inclusion (mais si, avouez-le !) alors qu’en réalité, ce sont deux concepts différents. Complémentaires, mais différents.

La diversité, c’est ce qui rend tout un chacun unique. Pour faire simple, c’est l’ensemble des différences qui font que vous êtes vous et que je suis moi. Il existe plusieurs types de diversités liées aux origines, à l’âge, au sexe, à l’identité sexuelle, aux expériences vécues, à l’apparence physique, à la religion, à la façon de penser, à la nationalité, aux croyances et encore bien d’autres choses.

L’inclusion, c’est l’action qui consiste à utiliser toutes les différences d’un groupe, pour en faire une force, et contribuer à la réalisation d’un objectif commun.

De nombreuses actions sont menées en faveur de la diversité et l’inclusion comme la lutte contre les inégalités hommes-femmes, la lutte contre le racisme, l’écriture inclusive, l'acceptation des différents modes de parentalité, etc.

Un recrutement inclusif et diversifié, qu’est ce que ça implique concrètement ?

Pratiquer un recrutement inclusif c’est faire le choix d’un recrutement qui garantit l’égalité de traitement entre tou·te·s les candidat.e.s, donc non-discriminant, et qui donne la même chance à tou·te·s.

Même si ça parait logique, il existe encore une frontière entre la théorie et la pratique. En réalité, même si toutes les entreprises prônent et communiquent sur un recrutement plus éthique, il y a encore des « anomalies », volontaires ou inconscientes. Exemple : Quand Jean-Michel, votre Hiring Manager, exige de ne voir que des hommes en entretien (peu importe la raison), et bien, c’est illégal ❌. Pratiquer un recrutement inclusif demande donc de mettre à plat ses processus internes et d’impliquer tous les acteurs du recrutement.

Du côté du recrutement diversifié, là aussi vous allez tout de suite comprendre. L’idée est de recruter des candidats et de n’avoir aucun a priori ou préjugé vis-à-vis d’eux. En bref, vous évaluez la candidature par rapport à des critères objectifs qui laissent une chance à n’importe qui de décrocher le poste.

Exemples de questions que vous pouvez poser pour assurer un recrutement inclusif

Je sais, je sais, vous avez envie d’éléments concrets 🤩. Cela tombe bien car je vais vous proposer une liste de questions que vous allez pouvoir poser à vos candidats, dans le cadre d’un échange professionnel, afin d’être dans une démarche d’inclusion.

  • La question des valeurs : auxquelles s’identifie-t-il/elle ?
  • Le rapport à l’équipe : que pense-t-il/elle apporter au groupe ?
  • La motivation par rapport au poste : quelle mission l’attire le plus ?
  • L’évolution : comment se voit-il/elle évoluer dans l’entreprise ?
  • La formation : accepte-t-il/elle de se former pour monter en compétences ?
  • Le rapport à la différence : quelle est son opinion vis à vis de personnes différentes ?
  • La collaboration : que signifie travailler en équipe pour lui/elle ?
  • La tolérance : quelle est sa réaction face à un collègue intolérant ?

Comment faire du recrutement inclusif ?

Pourquoi intégrer l’inclusion et la diversité dans son recrutement est une bonne idée ?

Initialement, le sujet de la tolérance en entreprise et dans les services RH / Recrutement est entré par la porte de la non-discrimination. On a dressé une liste de critères officiels et on a expliqué aux entreprises ce qu’elles encouraient à ne pas respecter ces dispositions légales. Le discours était plutôt orienté « sanctions » et « obligations ».

Puis, petit à petit, les mentalités ont évolué vers quelque chose de plus positif et est apparu le sujet de la diversité, avec une ouverture d’esprit beaucoup plus large. Mais, il y a un mais. Identifier des facteurs de diversité comme l’âge, le sexe, le handicap c’est aussi stigmatiser les personnes.

Alors, la non-discrimination et la diversité ont petit à petit fait de la place à l’inclusion. Là, on ne se contente pas d’intégrer et d’accepter la différence de l’autre. Non, on en fait un atout pour un projet collectif, celui de l’entreprise.

Et c’est en ça que le recrutement inclusif est une bonne idée car réussir à faire travailler des gens différents ensemble, c’est renforcer le pouvoir du collectif, booster la créativité, favoriser le bien-être des collaborateurs. Ai-je besoin de préciser que c’est aussi un vrai + pour la marque employeur et l’acquisition de nouveaux talents 😏 ?

Freins, blocages, idées reçues

Je vais être cash avec vous : vouloir l’inclusion et la diversité c’est bien, mais les bonnes intentions ne suffisent pas 😬. Un peu comme les bonnes résolutions en début d’année (je suis sûre que vous voyez de quoi je parle !). Pire encore, si vous utilisez ces sujets pour faire du socialwashing (comme le greenwashing mais en entreprise) et booster vos actions de communication, vous obtiendrez peu de résultats concrets.

Chaque entreprise est à un stade différent sur ces sujets. Certaines en sont à la prise de conscience, elles font le constat de l’utilité de la diversité pour leur organisation (politique RSE, marque employeur, performance…). D’autres ont déjà commencé à s’engager concrètement dans la démarche d’inclusion. Et puis, il y a celles qui sont beaucoup plus avancées. Ne cherchez pas à aller vite, cherchez à faire bien.

Tout ça pour dire qu’il y a peut-être, au sein de vos organisations, des freins, des blocages ou des idées reçues autour du recrutement inclusif et diversifié.

Par exemple, craindre qu’en recrutant des personnes seniors ou en situation de handicap (perçues comme moins productives), on diminue la performance de l’entreprise. Ça peut être aussi le fait de privilégier le recrutement d’hommes car les femmes sont perçues comme plus enclines à devenir mère, donc être absente. La parentalité est alors vue comme un frein à la performance. Des exemples comme celui-ci, il y en a des tas.

L’un des blocages "classique" est le fait que ce sujet ne soit pas toujours porté et valorisé par le « Middle Management ». Or, en matière de recrutement inclusif et diversifié, ce sont toutes les strates de l’entreprise qui sont concernées : direction, services RH, services financiers, services communication / marketing, collaborateurs, managers, etc.

5 pistes pour enfin passer à l’action

Excellent 🔥 ! Vous avez envie de vous engager en faveur de l’inclusion et de la diversité, mais par où commencer ? Je vous donne 6 pistes à suivre pour vous lancer dans cette aventure.

  1. Faire un état des lieux de vos pratiques : comment se situe votre entreprise et votre service RH sur ces sujets ? Quelle est la motivation à devenir actif ?
  2. Former toutes les parties prenantes au recrutement à des méthodes de sélection objective, aux critères de non-discrimination, ainsi qu’aux biais cognitifs dont nous n’avons pas toujours conscience.
  3. Favoriser la diversité dans le sourcing, en rédigeant notamment des offres d’emploi inclusives, en utilisant des canaux de sourcing plus larges, en encourageant la cooptation diversifiée
  4. Sélectionner les candidats sans préjugés en utilisant par exemple des CV anonymes ou des entretiens anonymes, la façon la plus directe de laisser une chance à chacun
  5. Vous faire accompagner par des experts du recrutement diversifié et inclusif comme ETHIK CONNECTION, ACCORDIA ou Mozaïk RH.

C’est déjà la fin de cet article et j’espère sincèrement qu’il vous a plu ! Inclusion VS exclusion. Diversité VS homogénéité. En devenant recruteur, vous avez probablement fait le choix de l’Humain. Rien de plus naturel alors que d’intégrer la diversité et l’inclusion des profils dans vos processus de sélection, d’onboarding et de fidélisation RH, non ? Ces sujets ne doivent pas rester cloisonnés au recrutement. La démarche et les actions pour que ça marche doivent être portées par tou·te·s dans l’entreprise.

J’espère que vous y voyez désormais plus clair sur ces notions de recrutement inclusif et diversifié. Un sujet passionnant sur lequel Taleez reviendra prochainement.

A très bientôt pour de nouvelles aventures 👋🏻 !

Crédits
Ne manquez rien !

Chaque mois, recevez un récap des derniers articles publiés directement dans votre boîte mail. 

Icône enveloppe ouverte
À propos de l'auteur·e
Bérangère
Linkedin

Happy Recruteuse en CDI et Happy Content Manager en Freelance. Je baigne dans l’univers du recrutement depuis 10 ans et je partage mes conseils et astuces sur mon blog et sur mon compte Instagram. Quand je ne crée pas de contenus pour les réseaux sociaux, j’aide les indépendants à booster leur Personal Branding. Passion recrutement & freelancing (sans oublier les licornes et les paillettes) !