Comment évaluer la motivation d'un candidat en entretien d'embauche ?

Image du client interviewé
Image principale article

Sommaire

Les entretiens d'embauche s'adaptent à la crise sanitaire (visio conférence, mesure de sécurité etc...).  Plus que jamais, les recrutements sont cruciaux et le choix du bon candidat ne doit pas être négligé sous peine d'avoir de mauvais recrutements voir du turnover.

Vous devez donc trouver LE candidat disposant des bonnes compétences (hard skills) et des bons savoir êtres (soft skills) mais également accorder une importance à sa motivation. La plupart du temps, découvrir les connaissances techniques d'un talent est plus évident que de jauger son implication, son engagement ou son leadership.

Toutefois, si vous dénichez cette perle rare, compétente et motivée, vous aurez un élément moteur. Il pourra peut-être mener une équipe ou bien fédérer vos collaborateurs entre eux pour créer une véritable synergie.

Pour vous aider à jauger la motivation d'un candidat, nous vous avons préparé 3 méthodologies d'évaluation complémentaires basées sur : le langage non-verbal, les bonnes questions à poser en entretien et des mises en situation pour mettre en lumière la motivation de vos talents.

Jauger la motivation d'un candidat grâce à la communication non-verbale

La communication non verbale est l'ensemble de nos comportements, nos gestes, nos postures lorsque nous sommes en interaction avec d'autres personnes. Ces expressions conscientes ou inconscientes véhiculent une certaine image du candidat mais également du recruteur.La motivation, le leadership, la confiance en soi, la patience, l'écoute et/ou d'autres traits de caractères peuvent apparaître au grand jour.

Veillez donc, en tant que chargé de recrutement, à faire attention à ces petits gestes pour en savoir plus sur votre talent. L'enjeu ici est de vérifier s'il y a un décalage ou non entre les paroles et la réalité.Vous pouvez par exemple vous concentrer sur :

  • Le contact visuel
    La personne que vous avez en face vous regarde-t-elle dans les yeux lorsqu'elle s'adresse à vous ? Au contraire, fuit-elle votre regard ?
  • La posture
    Comment se tient votre candidat sur sa chaise ? Est-il crispé ou au contraire détendu ?
  • L'attitude (passive ou active)
    Votre candidat prend-il des notes pendant l'entretien ? Hoche-t-il de la tête ?
  • La tonalité et le volume de la voix
    Il n'est jamais évident d'être à l'aise dès le premier rendez-vous et il pourra peut-être vous parler d'une voix fluette. Au contraire, peut-être aura-t-il une voix posée et audible.

Ces éléments sont à analyser, d'autant plus si les missions du poste requiert un contact avec les clients. Si l'on caricature, un décalage flagrant serait un talent qui vous dit qu'il est énergique, moteur pour une équipe alors qu'il est avachi dans sa chaise ou qu'il traîne les pieds pour venir à votre rencontre. Bref, vous voyez où je veux en venir. L'authenticité est la clé dans ce genre d'entretien, à la fois du côté du recruteur et du candidat.

Attention toutefois, la communication non verbale n'est pas une science exacte ! Il faut garder à l'esprit qu'un entretien d'embauche est un moment stressant, ce n'est pas parce qu'un candidat est recroquevillé qu'il n'est pas motivé ni compétent pour ce poste. Il faut donc s'appuyer sur ce langage tout en faisant preuve de discernement.

Entretien embauche
Créez une atmosphère bienveillante en changeant de position par exemple

Pour affiner l'image que vous vous êtes construite et jauger la motivation de ce candidat, vous devez poser des questions précises.

Les questions à poser en entretien d'embauche pour évaluer la motivation d'un candidat

Difficile de discerner si une personne veut réellement décrocher un poste en se basant uniquement sur de l'observation. C'est pour cela qu'il faut aller chercher l'information directement à la source : posez des questions sur l'intérêt et la motivation de vos candidats pour cette offre de recrutement en interne ou en externe.

NB : comme pour l'ensemble de l'entretien (déroulé, lieux...), préparez vos questions en amont afin de ne pas chercher vos mots et de les poser au bon moment.

Comment découvrir la motivation d'une personne dans son quotidien :

  • Qu'est-ce qui vous motive tous les jours ?
  • Où est-ce que vous vous voyez l'année prochaine ? Dans 3, 5 ans ?
  • Quel est votre rêve, le but que vous aimeriez atteindre un jour ?
  • Est-ce que vous vous lancez de nouveaux défis (cuisiner un bon plat, apprendre une chanson, courir 5 km...) ?

Comment évaluer l'implication professionnelle d'un talent :

  • Qu'est ce qui vous motive à postuler à notre offre de recrutement ?
  • Pourquoi est-ce que vous voulez changer de situation actuelle ? (à poser notamment dans les cas de réorientation professionnelle)
  • Quelles sont les techniques que vous avez apprises qui rendent votre travail plus efficace ?
  • Si vous vous retrouvez coincé dans une routine (répétitivité des tâches), comment réussissez-vous à inverser la tendance ?
  • Arrivez-vous à trouver du temps pour réfléchir à l'optimisation de vos processus ?
  • Vos managers et collaborateurs ont-ils eu un rôle essentiel sur votre motivation au travail ?

Comment déterminer si votre candidat sera un leader d'équipe :

  • Avez-vous déjà senti une baisse de motivation dans votre équipe, votre pôle ? Qu'avez-vous fait pour rester motivé ?
  • Quels sont les interactions professionnelles ou les activités de team building qui sont nécessaires au maintien d'une bonne équipe selon vous ?
  • Avez-vous déjà pris le lead sur des projets ? Comment vous en êtes-vous sorti et avez-vous aimé cette expérience ?

Comment déterminer si votre candidat sera motivé par votre QVT :

  • Quel est l'environnement de travail idéal pour votre efficacité et votre épanouissement ?
  • Pouvez-vous me parler du pire endroit où vous avez travaillé et me dire ce qui le rendait désagréable ? Qu'avez-vous fait suite à ça ?

Au delà de sa personnalité et de ses compétences individuelles, votre candidat sera amené à travailler en équipe. Il est donc important de déterminer s'il s'intégrera bien dans son équipe et quel rôle celui-ci jouera

Soigner vos questions et le déroulé de l'entretien est capital pour conserver et renforcer l'expérience candidat que vous proposez.

Comment préserver l'expérience candidat pendant la crise du COVID-19 ?

decoration decoration

Toutes ces questions vous permettent d'affiner l'évaluation de vos candidats concernant leur motivation, leur capacité à mener, rejoindre à une équipe. Cependant, celles-ci peuvent parfois paraître abstraites, voir vos talents peuvent avoir préparé certaines réponses. Mettez-les donc dans une situation concrète pour mettre en lumière leur volonté.

Mise en situation en entretien d'embauche, un bon outil pour détecter la motivation ?

Après avoir observé la communication non verbale et posé les bonnes questions, il est possible de jauger la détermination d'un candidat grâce à des mises en situation.

L'idée derrière cette méthode est d'immerger la personne en face dans une situation réaliste, qu'elle a déjà pu connaître ou à laquelle elle devra faire face dans le cadre du poste qu'elle souhaite obtenir. En tant que recruteur, votre rôle est de développer un échange constructif. Ne vous contentez pas d'un simple "oui" ou "non" et amenez vos candidats à vous parler de leurs softs skills et de leurs expériences. Ils pourront ainsi vous prouver leur détermination, leur résilience et leur capacité à mobiliser des ressources afin de résoudre des problèmes concerts.

Quelles questions poser pour mettre en situation un candidat ?

Les exemples concrets que vous illustrerez à vos talents dépendent en grande partie des missions et des compétences inhérentes au poste. Toutefois, vous pouvez vous inspirer des questions suivantes comme ligne de départ.

  • Pouvez-vous me raconter une expérience professionnelle où vous avez dû repartir de 0 et tout reprendre ? Comment y êtes-vous arrivé ?
  • Imaginez, vous arrivez au bureau le matin et une nouvelle tâche prioritaire vient bousculer votre agenda. Comment arrivez-vous à organiser votre journée ?
  • Avez-vous déjà été en désaccord avec votre manager ? Comment avez-vous réussi à dialoguer avec lui ? Êtes-vous arrivez à un compromis ?
  • Si vous deviez amener un nouvel outil, une nouvelle méthode de travail au sein de votre équipe, comment aborderiez-vous le sujet ?

Ce genre de mise en situation permet généralement de concrétiser les missions des fiches de poste et de voir si les candidats ont réellement la carrure pour les accomplir.

deux personnes qui travaillent
Vous pourrez mieux vous projeter concernant votre candidat à l'aide d'un cas concret

Très utilisé lors d'un entretien structuré, ce genre de questions doivent être réfléchies en amont et amenées aux candidats sans pression. Il est même possible de les donner dès le début de l'entretien afin qu'ils s'y préparent et répondent dans un second temps.

L'entretien structuré, une méthode utile pour contextualiser un entretien d'embauche ?

Lors d'un recrutement, vous pouvez évaluer vos candidats grâce à plusieurs méthodes : la prise de référence, l'entretien libre "au feeling", l'entretien structuré. Ce dernier consiste à délimiter le nombre de critères que vous allez noter lors du rendez-vous, à les hiérarchiser puis à les faire ressortir à l'aide de deux types de questions : les questions comportementales et les questions situationnelles. Les premières font appelle à des expériences passées ("racontez-moi votre première journée de travail") alors que les secondes stimulent l'imagination ("Si vous vous retrouvez dans la situation X que feriez-vous ?"). Cette manière de contextualiser des cas pratiques doit suivre une méthodologie précise.Bien sûr, au préalable, vous devez vous pencher sur ce que vous et les manageurs attendent de vos candidats, sur la grille d'évaluation et les critères de notations ainsi que sur les modalités de l'entretien.

Recruter en télétravail : accueillir un nouveau collaborateur
Félicitations ! Vous venez de finir vos entretiens et votre nouveau collaborateur vient d'accepter votre proposition d'embauche. Il est temps de préparer son onboarding :

Conclusion

La motivation est un élément clé pour toute entreprise et doit être pris en compte lors de tout recrutement et plus particulièrement lors de l'entretien. Afin de minimiser les risques d'une mauvaise embauche et de turnover, les recruteurs doivent réussir à mettre en lumière ce critère.Pour y arriver, ils peuvent s'appuyer sur 3 méthodes : analyser la communication non verbale, nouer un échange exhaustif (expérience, capacités, prises d'initiative) lors de questions-réponses et mettre chaque candidat face à une situation concrète. Bien entendu, chacune nécessite une approche bienveillante, réfléchie afin de pousser au maximum l'efficacité de l'entretien tout en perdant le moins de temps possible. In fine, votre expérience candidat s'en trouvera bonifiée tout en conservant une démarche personnalisée.

Ces 3 moyens sont complémentaires et, une fois combinés, permettent de se faire une image plus objective et précise quant à la motivation et la détermination des candidats.

Crédits

Photo par Ethan Hover sur Unsplash

Photo par Neobrand sur Unsplash

Photo par Christina Wocintechchat sur Unsplash

À propos de l'auteur
Julien

Content manager chez Taleez. J'écris des billets sur le recrutement, la vie d'entreprise et les actualités de Taleez !